Programme des patients hyperimmunisés

Le Programme des patients hyperimmunisés (PPHI) en bref

Lancé par la Société canadienne du sang en collaboration avec les gouvernements provinciaux et territoriaux et les organismes responsables du don et de la transplantation d’organes au Canada, le Programme des patients hyperimmunisés vise à améliorer les occasions de transplantation pour les patients ayant des besoins spécifiques qui attendent un rein d’un donneur décédé. Grâce au programme, ce groupe de patients a maintenant accès à un bassin national plus grand de donneurs, ce qui augmente leurs chances de trouver un donneur compatible. Avant la création du PPHI, les reins des donneurs décédés demeuraient dans la province d’origine. Dorénavant, lorsque les deux reins d’un donneur sont admissibles au don, l’un d’eux est offert à des receveurs potentiels du Programme des patients hyperimmunisés, partout au Canada. L’échange de reins entre les provinces se fait au moyen du Registre canadien de transplantation, qui assure le suivi de l’ensemble des jumelages, des offres et des transplantations qui concernent les patients hyperimmunisés.

Inauguré en 2013, ce programme regroupait, dès novembre 2014, tous les territoires et les provinces.

À propos des patients hyperimmunisés

  • Les patients hyperimmunisés ont grand besoin d’une transplantation, mais en raison de la sensibilisation de leur système immunitaire, ils ne sont compatibles qu’avec un très faible nombre de donneurs.
  • La sensibilisation peut survenir à la suite de transfusions sanguines, de transplantations ou de grossesses. C’est pourquoi les femmes constituent une grande proportion des patients hyperimmunisés.
  • Les patients hyperimmunisés attendent beaucoup plus longtemps que les autres avant de recevoir une transplantation rénale, et ils courent un risque accru de voir leur état empirer ou de mourir pendant l’attente.

Politiques du Programme des patients hyperimmunisés

Le programme repose sur des politiques nationales approuvées par l’ensemble des provinces et des territoires. De concert avec les programmes de don et de transplantation, la Société canadienne du sang et ses comités consultatifs* évaluent et améliorent les politiques relatives au Programme des patients hyperimmunisés. Voici une représentation schématique du programme :

La liste des politiques qui sous-tendent le Programme des patients hyperimmunisés figure ci-dessous :

1) Critères d’admissibilité du receveur

  • Définit les critères auxquels doivent satisfaire les receveurs potentiels pour participer au programme.

2) Jumelage et priorisation

  • Donne un aperçu des règles de l’algorithme de jumelage qui servent à identifier et à prioriser les patients hyperimmunisés présentant une compatibilité potentielle avec un rein disponible.

3) Offre obligatoire

  • Décrit la marche à suivre obligatoire pour la présentation d’offres d’organes aux participants du programme.

4) Équilibrage interprovincial

  •  Assure un partage équitable des cœurs grâce à des seuils qui limitent le nombre d’importations et d’exportations de cœurs pour une province donnée.

Fonctionnement du Programme des patients hyperimmunisés

 

L’algorithme du Programme des patients hyperimmunisés exécute quatre étapes de vérification pour le jumelage et la priorisation des patients hyperimmunisés avant d’établir la liste finale de ceux qui sont compatibles avec le rein d’un donneur décédé.

Étape un : Jumelage en fonction du groupe sanguin au moyen des mêmes règles que pour une transfusion.

Étape deux : Pour les patients ayant une compatibilité sanguine, vérification de la compatibilité des antigènes HLA afin d’éviter les anticorps spécifiques dirigés contre le donneur.

Étape trois : Dépistage plus poussé de la compatibilité du donneur en fonction des attributs particuliers du patient ou des directives cliniques du programme local.

Étape quatre : Si plus d’un receveur potentiel a été trouvé, l’algorithme du Programme des patients hyperimmunisés suit les politiques convenues pour établir de manière transparente l’ordre de priorité des jumelages selon différents critères médicaux et logistiques.

La liste d’attribution contenant les receveurs potentiels compatibles selon leur priorité est ensuite présentée au coordonnateur de l’organisme de don d’organes (ODO) par le RCT. Le coordonnateur utilise alors cette liste pour présenter des offres aux receveurs potentiels, selon l’ordre de priorité établi. L’équipe de transplantation du receveur potentiel et le laboratoire HLA étudient l’offre et prennent la décision de l’accepter ou de la refuser. En cas d’acceptation, l’ODO du donneur et l’ODO du receveur potentiel, le programme de transplantation et le laboratoire HLA travaillent en collaboration afin d’assurer le prélèvement du rein, l’exécution d’un crossmatch réel ainsi que le transport et la transplantation du rein.

L’algorithme du Programme des patients hyperimmunisés fait partie du Registre canadien de transplantation de la Société canadienne du sang, qui est une application en ligne accessible en tout temps aux programmes de transplantation, aux organismes de don et aux laboratoires HLA.

Le Programme des patients hyperimmunisés est un outil dont la Société canadienne du sang se sert pour simplifier et accélérer l’échange d’organes dans tout le pays. Le système sous-jacent, qui fonctionne jour et nuit en temps réel, est utilisé pour :

  • Répertorier les patients hyperimmunisés en attente d’un donneur compatible
  • Gérer une liste exhaustive de données cliniques et immunohématologiques pour établir des jumelages précis
  • Trouver des donneurs compatibles pour les patients hyperimmunisés, où qu’ils soient au pays
  • Assurer un suivi de l’échange d’organes entre les provinces
  • Produire et diffuser des rapports sur le programme d’échange interprovincial d’organes afin de favoriser la progression constante du don et de la transplantation au Canada

*Comité consultatif sur la transplantation rénale, Comité consultatif national du typage HLA, Comité consultatif des administrateurs pour le don et la transplantation d’organes, Comité consultatif d’experts sur le don et la greffe d’organes