Signalement des réactions transfusionnelles indésirables

Les normes de l’Association canadienne de normalisation exigent des hôpitaux qu’ils informent la Société canadienne du sang de toute réaction susceptible de découler de l’administration d’un produit sanguin défectueux. Ces réactions doivent être signalées par le biais du Système de surveillance des incidents transfusionnels (SSIT) ou selon la procédure établie par Santé Canada.

Comment signaler des réactions transfusionnelles indésirables?

Notre Guide de signalement des réactions transfusionnelles indésirables vous explique la procédure à suivre et contient des liens vers les formulaires appropriés.

Quelles réactions transfusionnelles indésirables doivent être signalées?

Les réactions à signaler à la Société canadienne du sang sont présentées dans les graphiques ci-dessous. À noter que seules les données relatives aux réactions découlant effectivement de transfusions vous sont présentées; les réactions qui ont été déterminées comme secondaires, car découlant des conditions médicales du patient, ont été omises.

La formation continue des professionnels de la santé travaillant dans les hôpitaux permet le signalement approprié des réactions découlant de l’administration des produits sanguins. Cela a, par exemple, permis de réduire le nombre de réactions indésirables dues aux conditions médicales des patients (surcharge circulatoire post-transfusionnelle, réaction fébrile) signalées à la Société canadienne du sang.

Les rapports de signalement de réaction indésirable pouvant être modifiés par la Société canadienne du sang à la lumière de nouvelles informations, le nombre de réactions indésirables signalées pour une année peut être amené à changer.

Les données fournies par la Société canadienne du sang sur les réactions transfusionnelles indésirables viennent en complément des données rapportées par le Système de surveillance des incidents transfusionnels.